éternel Japon

embleme famille impériale
-- L'Empire du soleil levant --

icone siteDates importantes

symbole empereur japon


Époque contemporaine/Gendai : État du Japon (1945 à aujourd'hui)

1 mai 2019 : Sa majesté l'Empereur Naruhito devient le 126ème Empereur du japon.

11 mars 2011 : un Tsunami provoqué sur la côte Pacifique du Tōhoku fait 18 000 morts et disparus. Par la suite, conséquence du tsunami, des incidents surviennent également du 12 au 15 mars 2011 dans les 4 réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima (un incendie et trois explosions).

⇒ septembre 2002 : le Premier ministre japonais Koizumi Jun'ichirō rencontre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il à Pyongyang. C'est la première visite d'un dirigeant japonais depuis la guerre de Corée.

⇒ 2002 : coupe du monde de football organisée au Japon et en Corée

⇒ 1995 : attaque terroriste au gaz sarin dans le métro de Tōkyō par la secte « Aum Shinrikyō » (13 morts et 6 300 blessés)

1995 : tremblement de terre à Kobe (6 400 morts et 43 000 blessés)

⇒ 28 octobre 1992 : sa majesté l'empereur Akihito se rend en visite en République populaire de Chine

⇒ 12 novembre 1990 : intronisation du nouvel empereur du Japon : sa majesté Akihito

⇒ 1972 : l'île d'Okinawa retourne sous administration japonaise, l'armée étasunienne conserve cependant sa base sur l'île malgré les protestations des habitants, particulièrement virulentes depuis la guerre du Viet-Nam (1965-1972).

17 octobre 1978 : les noms de 14 criminels de classe A selon le tribunal de Tōkyō sont ajoutés sur les plaques du sanctuaire de Yasukuni (Yasukuni-jinja/靖国神社), lieu rendant hommage aux soldats japonais tombés au combat. A partir de cette date, plus aucun empereur ne se rendra dans le sanctuaire. Les visites des Premiers ministres sur ce lieu provoqueront le courroux de certains pays asiatiques, en particulier la Chine et la Corée du Sud.

12 août 1978 : un traité de paix et d’amitié est conclu entre le Japon et la république populaire de Chine. L'URSS reste le dernier pays avec lequel le Japon n'a pas signé d'accord de paix.

⇒ 1970 : Exposition universelle à Osaka

⇒ 22 juin 1965 : traité avec la Corée du Sud normalisant les relations entre les deux pays

⇒ 1964 : la ligne Tokaido du shinkansen est inaugurée

⇒ 1964 : Jeux olympiques à Tōkyō

⇒ 26 juillet 1963 : adhésion à l'OCDE

⇒ janvier 1962 : visite du président étasunien J. F. Kennedy

⇒ 19 juin 1960 : entrée en vigueur du traité de paix

⇒ Nuit du 19 au 20 mai 1960 : le Premier ministre Kishi Nobusuke réussit à faire ratifier, par un vote surprise, le traité de sécurité

19 janvier 1960 : traité de sécurité conclu avec les États-Unis

⇒ 12 décembre 1956 : adhésion à l'ONU

⇒ 10 septembre 1955 : adhésion au FMI

⇒ 27 juillet 1953 : fin de la guerre de Corée

28 avril 1952 : fin de l'occupation, grâce à l'entrée en vigueur du traité de San Francisco, l'armée étasunienne conserve cependant des bases dans l'archipel, notamment à Okinawa.

8 septembre 1951 : signature du Traité de San Francisco, le Japon signe un traité de paix avec la plupart des belligérants de la Deuxième Guerre mondiale, à l'exception de l'URSS et de la Chine

⇒ 11 avril 1951 : fin du mandat de MacArthur. Le général Ridgway prend la relève.

⇒ 25 juin 1950 : la Corée du Nord envahit la Corée du Sud. Conséquences : forte croissance de l'économie japonaise due aux commandes de matériels militaires étasuniens. Renforcements des défenses du Japon. L'archipel sert de base aérienne pour les raids aériens étasuniens en Corée.

⇒ 1949 : création du METI, ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie (経済産業省, « Keizai-sangyō-shō »), plus connu sous son acronyme anglais METI (Ministry of Economy, Trade and Industry)

⇒ juillet 1948 : les fonctionnaires ne peuvent plus faire grève

⇒ 1948 : Hideki Tōjō, Kōki Hirota ainsi que cinq autres haut dirigeants Japonais, jugés par le Tribunal de Tōkyō, sont condamnés à la pendaison

⇒ 1948 : création du « zengakuren » (association d'autogestion étudiante) à l'origine de nombreuses manifestations

⇒ 3 mai 1947 : entrée en vigueur de la nouvelle Constitution (voir 1889) ; ceci entérine la disparition de l'Empire du Japon. Le statut de l'Empereur ainsi que son implication dans la guerre ont été âprement discutés, mais MacArthur était favorable à son maintien comme garant de l'unité nationale.

⇒ 1er février 1947 : grève générale interdite par MacArthur

novembre 1946 : nouvelle constitution, l'article 9 interdit au Japon de posséder des forces armées. Seules des unités d'auto-défense seront autorisées.

11 octobre 1946 : loi sur la réforme agraire

10 avril 1946 : premières élections générales depuis la fin de la guerre. Yoshida Shigeru deviendra premier ministre. Trente-neuf femmes seront élues.

3 mai 1946 : début des procès au Tribunal de Tōkyō

⇒ 1er janvier 1946 : « discours de Shōwa » à la radio (« Ningen-sengen »/人間宣言, « Déclaration d'humanité ») dans lequel l'Empereur renonce à son statut d'origine divine

17 décembre 1945 : les femmes sont autorisées à voter

⇒ 1945 : suicide du prince Konoe

⇒ 8 octobre 1945 : Kijūrō Shidehara devient Premier ministre

2 septembre 1945 : capitulation du Japon signée dans la baie de Tōkyō sur l'USS Missouri. Les représentants japonais signataires sont le ministre des affaires étrangères Mamoru Shigemitsu et le général Yoshijirō Umezu. Le général étasunien Douglas MacArthur devient gouverneur militaire du Japon, et installe son quartier général face au palais impérial.


Époque moderne/Kindai : Empire du Japon (1868 à 1945)

Ère de l'avant-guerre Shōwa (1926-1945)

15 août 1945 : allocution radiophonique (« Gyokuon-hōsō », 玉音放送) de sa majesté l'Empereur Hirohito annonçant la capitulation du Japon

9 août 1945 : deuxième bombe atomique lancée sur Nagasaki par les États-Unis (40 000 morts)

6 août 1945 : première bombe atomique lancée sur Hiroshima par les États-Unis (70 000 morts)

⇒ 8 mai 1945 : capitulation de l'Allemagne nazie face aux Alliés

11 février 1945 : fin de la conférence de Yalta. L'URSS s'engage à déclarer la guerre dans les 3 mois qui suivent la défaite des Allemands en échange des îles Sakhaline et Kouriles.

⇒ 4 février 1945 : début de la conférence de Yalta

⇒ 22 juillet 1944 : destitution de Tōjō Hideki, remplacé par Koiso Kuniaki

⇒ avril 1944 : occupation d'Okinawa par les États-Unis

⇒ 18 avril 1943 : mort de l'amiral Yamamoto Isoroku après une attaque aérienne alliée et la chute de l'appareil qui le transportait.

5 juin 1942 : bataille de Midway, tournant stratégique majeur de la Deuxième Guerre mondiale

7 décembre 1941 : attaque de la base étasunienne de Pearl Harbor par le Japon

⇒ 18 octobre 1941 : Tōjō Hideki devient Premier ministre jusqu'au 22 juillet 1944

13 avril 1941 : le Japon et l'Union Soviétique signent un pacte de non-agression

1940 : pacte tripartite avec l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste

1939 : bataille de Khalkhin Gol opposant les Japonais aux Soviétiques

⇒ 1938 : bataille de Wuhan

⇒ 13 décembre 1937 : massacre de Nankin (entre 40 000 et 100 000 morts civils)

⇒ 1937 : constitution de la Conférence de liaison du Quartier général impérial

⇒ 7 juillet 1937 : incident du pont Marco Polo (Chine, Pékin)

⇒ 2 juin 1937 : le prince Fumimaro Konoe devient Premier ministre

⇒ 1936 : assassinat de plusieurs officiers lors de l'Incident du 26 février

mars 1933 : le Japon se retire de la SDN (Société des Nations)

⇒ 1932 : assassinat du premier ministre Inukai Tsuyoshi

⇒ 1931 : incident de Mandchourie, l'occupation japonaise sur une partie du territoire chinois va durer jusqu'en 1945

⇒ 1929 : crise économique

⇒ 1929 : un service aérien pour passagers est créé entre Tōkyō et Osaka

⇒ 1927 : le métro de Tōkyō ouvre ses portes

⇒ 1927 : crise financière de Shōwa

⇒ 1926 : décès de l'Empereur Taishō, son fils l'Empereur Shōwa lui succède.


Ère Taishō (1912-1926)

⇒ 1923 : un tremblement de terre ravage le Kantō

⇒ 5 juillet 1922 : fondation du parti communiste japonais

⇒ 1916 : premier film japonais

⇒ 1912 : décès de l'Empereur Meiji, son fils l'Empereur Taishō lui succède.


Ère Meiji (1868-1912)

1910 : annexion de la Corée

⇒ 1905 : victoire japonaise lors de la guerre russo-japonaise, protectorat japonais établi en Corée

1904 : début de la guerre russo-japonaise

⇒ 1902 : alliance militaire du Japon avec le Royaume-Uni

⇒ 1902 : le Japon participe, aux côtés des puissances occidentales à la répression de la révolte des Boxers en Chine.

⇒ 17 avril 1895 : traité avec la Chine (fin de la guerre sino-japonaise), colonisation de Taïwan

⇒ 1894 : début de la première guerre sino-japonaise

⇒ 1889 : promulgation de la constitution Meiji

⇒ 1889 : incident de Chichibu, grande révolte paysanne qui dura deux semaines et qui fut sévèrement réprimée par les autorités (5 000 à 10 000 insurgés).

⇒ 1882 : Kano Jigoro fonde le « Kodokan » pour y enseigner le judo ; cet événement marque la renaissance sous une forme moderne des budo (arts martiaux) qui avaient été délaissés par la modernisation de la société et la disparition de la caste des samouraïs

⇒ 1879 : les îles Ryūkyū sont annexées par le Japon, l'empereur des îles Ryūkyū se rend à la capitale.

⇒ 1878 : la bourse de Tōkyō est ouverte

⇒ 1877 : rébellion de Satsuma

⇒ 1877 : construction de la ligne de chemin de fer Kobe-Osaka-Tōkyō

⇒ 1875 : signature du traité de Saint-Pétersbourg entre le Japon et la Russie (Le Japon gagne la possession des îles Kouriles, les Russes celle de l'île Sakhaline).

⇒ 1873 : service militaire obligatoire ; le Japon adopte le calendrier occidental

⇒ 1872 : construction de la ligne de chemin de fer Tōkyō-Yokohama

14 juillet 1871 : établissement de préfectures remplaçant les domaines féodaux

⇒ 1871 : création du yen

⇒ 1871/1873 : mission Iwakura, mission diplomatique japonaise envoyée dans les pays occidentaux.

⇒ 1869 : une ligne de télégraphe reliant Tōkyō à Yokohama est installée par les Britanniques

septembre 1868 : Tōkyō (anciennement Edo) devient la capitale à la place de Kyōto

1868 : le shintō est déclarée religion d'État, répression contre le bouddhisme et destruction de nombreux temples bouddhistes

1868 : l'Empereur reçoit personnellement les ambassadeurs du Royaume-Uni, de la France et des Pays-Bas

1868 : sa majesté l'Empereur Mutsuhito commence à régner à l'âge de 15 ans


Époque pré-moderne/Kinsei : Époque d'Edo (1600 à 1868)

⇒ 1862 : première ambassade japonaise en Europe

⇒ 1858 : traités Ansei

⇒ 1856 : un consul américain s'installe à Shimoda

⇒ 1855 : tremblement de terre à Tōkyō

31 mars 1854 : convention de Kanagawa, établissement du premier des traités commerciaux inégaux imposés par les Occidentaux au Japon, accès étasunien aux ports de Shimonada et Hakodate.

⇒ février 1854 : le Commodore Perry revient cette fois avec 7 vaisseaux

8 juillet 1853 : arrivée des 4 vaisseaux noirs du Commodore étasunien Perry dans la baie d'Edo demandant l'ouverture de relations diplomatique et commerciale au Japon

⇒ 1856/1860 : deuxième guerre de l'opium entre la Chine et les Occidentaux

⇒ 1839/1842 : première guerre de l'opium entre la Chine et le Royaume-Uni

⇒ 1837 : révolte d'Osaka

⇒ 1808 : incident du navire britannique « Phaeton » qui force l'entrée du port japonais de Nagasaki et l'enclave hollandaise de Dejima pendant les guerres napoléoniennes.

⇒ 1787 : famine

⇒ 1782 : la grande famine

⇒ 1763 : famine

⇒ 1755 : famine

⇒ 1720 : une autorisation d'importer des ouvrages occidentaux sans rapport avec le christianisme est décidée

⇒ 1716-1745 : le Shogun Tokugawa Yoshimune fait des réformes

⇒ 1657 : grand incendie d'Edo (30 000 victimes)

⇒ 1641-1642 : famine

⇒ 1640 : une délégation portugaise qui venait demander au Japon des accords commerciaux est exécutée

⇒ 1639 : expulsion des Portugais. Seuls les Hollandais peuvent rester à Nagasaki.

⇒ 1637 : révolte de Catholiques japonais près de Nagasaki (révolte de Shimabara)

⇒ 1636 : un décret interdit aux Japonais d'émigrer

⇒ 1624 : les Espagnols interdits dans l'archipel nippon

⇒ 1622 : persécutions antichrétiennes

⇒ 1614 : premières persécutions antichrétiennes

⇒ 1613 : le premier comptoir commercial anglais au Japon est créé à Hirado

⇒ 1612 : le servage est officiellement aboli par décret, il subsistera cependant

⇒ 1609 : les Hollandais établissent un comptoir commercial sur l'île de Hirado

1603 : Tokugawa Ieyasu reçoit le titre de shōgun


Période féodale/Chūsei (1185-1600)

Période Azuchi Momoyama (1573 à 1600)

1600 : bataille de Sekigahara ; elle établit la domination du clan Tokugawa sur les autres clans et établit une longue période de paix dans l'archipel

⇒ 1592-1598 : occupation de la Corée

1590 : Toyotomi Hideyoshi achève d'unifier le Japon

⇒ 1587 : persécutions sur les Chrétiens

⇒ 1582-1598 : Toyotomi Hideyoshi est régent du Japon

⇒ 1582 : Oda Nobunaga, alors qu'il se rend en renfort de Toyotomi Hideyoshi, est assiégé au Honnō-ji, un temple de Kyōto, et se fait seppuku.

1575 : Bataille de Nagashino, l'armée de Oda Nobunaga et de Tokugawa Ieyasu vainc l'armée de Takeda Katsuyori (fils de Takeda Shingen).

⇒  1573 : effondrement du shogunat des Ashikaga


Période Muromachi (1336 à 1573)

⇒ 1571 : le port de Nagasaki est ouvert pour commercer avec l'Europe

⇒ 1565 : les Jésuites sont chassés de Kyōto

⇒ 1562 : les commerçants étrangers peuvent s'installer à Nagasaki

⇒ 1549 : arrivée de Saint François Xavier

1542 : premier contact avec les Européens : navire du Portugais Fernão Mendes Pinto arrive sur l'île de Tanega-shima, au large de l'île de Kyūshū

⇒ 1467 à 1477 : guerre d'Ōnin ; début de la période Sengoku

⇒ 1441 : rébellion de Kakitsu, Ashikaga Yoshinori est assassiné par Akamatsu Mitsusuke

⇒ 1438 : rébellion de l'ère Eikyō, le shōgun Ashikaga Yoshinori vainc Ashikaga Mochiuji

⇒ 1428 : la mort du shōgun Ashikaga Yoshimochi pose un problème de succession

⇒ 1392 : le shōgun Ashikaga Yoshimitsu réunit les cours du Nord et du Sud et supprime le pouvoir des daimyos régionaux

⇒ 1378 : le shogunat Ashikaga s'établit dans le quartier Muromachi à Kyōto

⇒ 1338 : Ashikaga Takauji restaure le shogunat ; c'est le premier des shōguns Ashikaga

⇒ 1336 : bataille de la rivière Minato, Ashikaga Takauji, prend Kyōto et installe l'empereur Kōmyō ; il y a donc deux cours impériales (période des Cours du Nord et du Sud, « Nanboku-chō »).


Restauration de Kenmu (1333 à 1336)

⇒ 1335 : rébellion de Nakasendai, sous l'impulsion de Hōjō Tokiyuki, pour tenter de restaurer le shogunat ; la rébellion est écrasée par Ashikaga Takauji qui prend le contrôle de Kamakura et s'autoproclame shōgun.

⇒ première restauration impériale, l'empereur Go-Daigo dirige le pays


Période Kamakura (1185 à 1333)

⇒ 1331 : rébellion de l'ère Genko

⇒ 1302 : un grand incendie se déclare dans la ville de Kamakura, faisant plus de 500 morts

1281 : deuxième tentative des Mongols d'envahir le Japon (suivie de la construction du genkobori)

⇒ 1275 : fondation de la secte Ji

1274 : première tentative des Mongols d'envahir le Japon

⇒ 1253 : fondation de l'école du Sûtra du Lotus par Nichiren

⇒ 1221 : les guerres de l'ère Jōkyū. Gotoba a un caractère bien trempé face aux Hōjō (famille régente du shogunat) qui souhaitent affaiblir le pouvoir des empereurs retirés en restaurant le pouvoir impérial. Gotoba lance l'ordre de renverser le Bakufu. Ama shōgun Masako (l'épouse de Yoritomo) réunit le ban et l'arrière-ban, et Yosutoki écrase la rébellion. Ces guerres marquent la fin du pouvoir politique des Empereurs Retirés. Domination politique des guerriers.

⇒ 1198 : l'empereur Gotoba, qui a succédé à Goshirakawa, abdique et devient empereur retiré (gouvernement insei). Yoritomo projette de renverser ce nouveau pouvoir mais meurt avant.

⇒ 1192 : la capitale est transférée à Kamakura ; premier bakufu : séparation du pouvoir de l'empereur (dirigeant spirituel) et du shōgun (dictateur militaire, dirigeant politique), Minamoto no Yoritomo. Ce dernier reçoit le titre de Grand général pour la pacification des barbares (Sei i taishōgun).

⇒ 1191 : la secte Zen est introduite au Japon

⇒ 1185 : victoire du clan Minamoto sur le clan Taira à la bataille de Dan-no-ura et fin de la guerre de Genpei. Le jeune empereur Antoku sombre dans les eaux de Dan no Ura.


Antiquité/Kodai (250 à 1185)

Époque de Heian (794 à 1185)

⇒ 1181 : décès tragique de Kiyomori

⇒ 1180 : début de la guerre de Gempei. Un Prince lance l'ordre d'abattre les Taira. Les régions de l'Est se révoltent conduites par Minamoto no Yoritomo venu d'Izu et Yoshinakavenu des Alpes japonaises (région de Kiso)

⇒ 1175 : la secte bouddhiste Jōdo shū (la terre pure) est introduite au Japon par le moine Hōnen

⇒ 1167 : Kiyomori devient ministre des Affaires suprêmes (diajō daikan). c'est la première fois qu'un non-aristocrate arrive à cette fonction

⇒ 1160 : commence le règne de Kiyomori; politique de mariage identique à celle des Fujiwara

⇒ 1159 : troubles de Heiji; tentative de coup d'État. Profitant de l'absence de Kiyomori, les mécontents de Hōgen (Minamoto no Yoshitomo et fujiwara no Nobuyori) séquestrent l'Empereur retiré Goshirakawa et l'empereur Nijō. Kiyomori revient en hâte et soumet ses adversaires. Yoshitomo est exécuté mais les plus jeunes enfants sont bannis (dont Yoritomo, futur seii taishogun, fondateur du Bakufu de Kamakura...)

⇒ 1156 : troubles de Hōgen; affrontement au sein de la maison impériale, à la mort de l'empereur retiré Toba, entre deux de ses fils : Sutoku (l'aîné, mais évincé de la fonction impériale) et Goshirakawa (l'empereur régnant). Militairement, peu de combat mais socialement et symboliquement : rupture dans la maison impériale, opposition dans les familles des Taira et Minamoto, relation tendue entre Taira no Kiyomori, nouvel homme fort et son allié Minamoto no Yoshitomo à cause d'une différence de traitement par l'Empereur Goshirakawa. Sutoku est banni à Shikoku.

⇒ 1086 : début du régime des « empereurs retirés » (Insei) avec Shirakawa

⇒ 1016-1027 : règne de Fujiwara no Michinaga ; apogée de la famille Fujiwara

⇒ 939-940 : révolte de Taira no Masakado, c'est la première manifestation de l'existence d'une classe guerrière

10ème siècle : apparition du yamato-e (style de peinture japonais) et des kanas (caractères de l'écriture japonaise)

⇒ 894 : Sugawara no Michizane décide la fin des relations avec la Chine

861 : le calendrier chinois est adopté

815 : les Chinois introduisent le thé au Japon

⇒ 806 : le moine bouddhiste Kūkai, de retour de Chine, fonde l'école Shingon

⇒ 805 : le moine bouddhiste Saichō, de retour de Chine fonde la secte du Tendai sur le mont Hiei

⇒ 799 : introduction de la culture du coton au Japon

⇒ 794 : Kammu déplace la capitale à Heian (future Kyōto)


Époque de Nara (710 à 794)

⇒ 784 : la capitale est déplacée à Nagaoka

⇒ 737 : épidémie de variole

⇒ 733 : famine

720 : rédaction du « Nihon shoki » (日本書紀, « Annales ou Chroniques du Japon »), aussi appelé Nihongi (日本紀)

712 : rédaction du « Kojiki » (古事記, litt. « Chronique des faits anciens » aussi prononcé Furukoto Fumi)

⇒ 710 : Heijō devient la capitale (future Nara)


Période Yamato (250 à 710)

Période Asuka (538 à 710)

⇒ 713 : les noms de lieux doivent être écrits en « kanjis » pour faire disparaître la topographie aïnoue et favoriser l'unification ethnique du pays

⇒ 708 : une monnaie japonaise en cuivre est créée

⇒ 701 : promulgation du code de l'ère Taihō

⇒ 694 : la capitale est transférée dans la ville de Fujiwara ; elle a été construite sur un plan chinois

⇒ 672 : prise du pouvoir d'Oama (Tenmu) au détriment de son frère Tenji

⇒ 667 : transfert de la capitale à Otsu, près du lac Biwa

⇒ 646 : réforme de la structure administrative de l'État (« Nihon shoki »/日本書紀)

⇒ 645 : mort du chef du clan Soga ; le clan Nakatomi prend le pouvoir; réforme du calendrier et inauguration des ères

607 : première ambassade japonaise en Chine

⇒ 604 : Shotoku Taichi rédige la Constitution en 17 points « kempo jushichi jo »

⇒ 603 : Shotoku jette les bases de la hiérarchie de la société japonaise avec le « kan i juni kai » (les douze échelons de la hiérarchie des fonctionnaires)

⇒ 600 : création de la première ambassade chinoise au Japon

⇒ 592 : le bouddhisme est fait religion d'État

⇒ 587 : fondation du Hōryū-ji

⇒ 587 : le clan des Soga élimine celui des Mononobe

⇒ 586 : le Japon est frappé par la peste.

⇒ 562 : en Corée, le royaume de Kaya, pro-japonais, est annexé par le royaume de Scilla

552 : première ambassade coréenne au Japon

538, 550 ou 552 : arrivée du bouddhisme


Période Kofun (250 à 538)

405 : adoption du système d'écriture chinois


Préhistoire et protohistoire

⇒ 57 av. J.-C. : les archives chinoises indiquent l'arrivée du premier émissaire japonais

⇒ -300 à 250 : période Yayoi, début du néolithique japonais (agriculture, métallurgie...)

660 av. J.-C. : début du règne légendaire du premier Empereur du Japon : Jinmu (神武天皇, Jinmu Tennō)

⇒ -10 000 à -300 : période Jōmon, poteries à motif de cordes

⇒ vers -30 000 : Paléolithique du Japon, indices d'activité humaine attestés